Lycée Libre Index du Forum

Lycée Libre
ESPACE DES PROFS PES DU FRANCAIS ET DES ELEVES

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue مرحبا Welcome 

Bienvenue  « Invité » sur
Berhoum Forum

Vous voulez vous inscrire, vous n'aurez
que cliquer dessous pour vous inscrire
.

C'est avec plaisir que nous vous accueillons dans ce lieu d'échange et de convivialité.
L'objectif de ce Forum c'est de rester en contact avec les
 langues étrangères surtout le Français  pour un meilleur apprentissage
ET MAINTENANT, BERHOUM FORUM EST DISPONIBLE SUR IPHONE.


Apprenons le Français لنتعلم معا الفرنسيه



    
Dénoncer la violence aux stade

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lycée Libre Index du Forum -> LE CYCLE SECONDAIRE: LE LYCEE -> Deuxième Année Secondaire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
PES DZ


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2010
Messages: 486
Localisation: Algérie
Masculin
Point(s): 206
Moyenne de points: 0,42

MessagePosté le: Sam 5 Fév - 22:00 (2011)    Sujet du message: Dénoncer la violence aux stade Répondre en citant

VIOLENCE DANS LES STADES ET LES ARÈNES : Le nouveau mal du sport sénégalais
Le sport en général et plus particulièrement le football doit favoriser le développement des capacités physiques, comme la force, la souplesse et la vivacité des réflexes, mais encore celui des qualités morales, telles que la confiance en soi, la volonté, la discipline, le goût de l'effort, la maîtrise de soi, la tolérance et l'altruisme. Les scènes de violence auxquelles nous assistons dans des rencontres de football, du basket-ball ou des combats de lutte n'honorent nullement le sport sénégalais. Ce sport est aujourd’hui confronté de ce fait à un danger mortel : la violence sur le terrain, dans les tribunes et hors des stades qui est un poison pour notre sport. Cette violence dans nos stades, devenue un phénomène récurrent, a atteint des proportions alarmantes et dangereuses. Souvent, ce sont les débordements d'une équipe qui conduisent à des scènes de heurts et d'agressions qui ne se terminent qu'après l'intervention énergique des services de sécurité.







Au Sénégal, la violence dans les stades est un phénomène récurrent. Chaque saison apporte son lot d’incidents dans les enceintes sportives. Bien sûr, soit c’est le football, le basket et la lutte qui font toujours la une. Après une accalmie précaire, qui n’a duré que quelques semaines d’activités dans le mouvement Navétanes, la violence domine l’actualité depuis quelques jours, à travers les graves débordements qui ont émaillé la rencontre Kussum-Diamono. Le stade Demba Diop a été récemment le théâtre de graves excès à la mi-temps. Une scène qui a provoqué des dégâts matériels, des blessures dans les rangs du service d’ordre ainsi que l’arrêt du match. De nouveau, l’Odcav 1 de Dakar a lourdement sanctionné la Zone 1. L’effet dissuasif des sanctions n’a pas pesé au moment où les auteurs des incidents ont décidé de passer à l’acte. Ces graves incidents répétés prouvent, si besoin est, que les sanctions sportives et financières prévues et appliquées dans toute leur rigueur ne résoudront jamais ce problème, tant qu’elles ne seront pas «accompagnées» par d’autres mesures. La violence dans les stades est un phénomène qui nécessite un travail de proximité et de longue haleine pour la juguler. Il faut l’anticiper par des mesures dissuasives. L’Angleterre, qui a été longtemps confrontée au hooliganisme sur son territoire et à l’étranger, a trouvé la parade au bout de nombreuses années de labeur et d’efforts soutenus. Aujourd’hui, les stades britanniques sont devenus des havres de paix où il fait bon regarder un match. La Bulgarie lui a emboîté le pas, il y a deux ans, en criminalisant les insultes, menaces, provocations dans les tribunes. Ce délit, passible d’une peine d’emprisonnement et d’une forte amende financière, a calmé les ardeurs des supporters belliqueux dans les stades bulgares. Cette mesure a le don de faire réfléchir les fauteurs de trouble, parce qu’elle est d’abord dissuasive. Dans nos stades, que ce soit en football, en basket-ball ou en lutte, la violence, on la voit venir et on laisse faire. Avant de passer à l’acte, les casseurs s’échauffent au langage ordurier, sous l’?il impassible du service d’ordre qui ne bronche pas. La violence dans les stades débute toujours par des insultes, obscénités, menaces pour aboutir aux images regrettables que montre ensuite la télévision.

Aujourd’hui le fléau est présent et sa progression croissante nécessite une réflexion profonde sur les moyens même d’éradiquer ce comportement nuisible qui s’étend désormais au-delà des stades. Les actes de vandalisme entament une nouvelle étape et les rues deviennent le théâtre d’échauffourées entre supporters, avec tout ce que cela implique en termes d’atteinte à l’ordre public, aux infrastructures et aux biens. L’ampleur du phénomène et ses effets néfastes sur le sport sénégalais ont tout naturellement poussé les responsables à chercher des solutions. Toutefois, la partie la plus désavantagée du phénomène demeure bel et bien les acteurs des clubs et écuries qui font les frais du comportement incorrect de leurs supporters. Plus grave encore est l’atteinte à l’ordre public et le sentiment d’insécurité qui règnent notamment dans les quartiers adjacents aux stades. Cette angoisse est d’autant plus justifiée qu’en plus de la destruction des équipements et des biens, la violence dans les stades a fait plusieurs victimes. Devant ce tournant dangereux, ces actes de vandalisme sont commis par une minorité de fauteurs de trouble qui s’adonnent à des agissements contestables, volontaires ou non, suite à des fautes d’arbitrage ou un acte provocateur d’un joueur, d’un dirigeant ou d’un lutteur. En raison de sa forte médiatisation, la lutte est aussi aujourd’hui la caisse de résonance de la violence sociale. Face aux incidents répétés qui ont lieu sur les stades, les autorités et les principaux responsables fédéraux concernés doivent renforcer l’arsenal répressif et exercer une surveillance accrue contre les groupes dit «à risque» et l’interdiction des stades à tous ceux qui ont des comportements violents à l’extérieur comme à l’intérieur. Un dispositif qui doit impliquer une coopération étroite entre les fédérations, les clubs, les écuries et les responsables des services de police. De son côté, la police s’est engagée à lutter de toutes ses forces contre la violence, qu’elle soit physique ou verbale.

La sécurité est l’affaire de tous. Elle doit mobiliser les énergies des dirigeants et celles de l’ensemble des acteurs institutionnels et sociaux. Cette violence n’épargne personne. Le hooliganisme a connu ses heures les plus sombres dans les années 80, il n’a pas pour autant disparu et peut resurgir à tout moment. Pour lutter contre cette violence, il faut mener une politique de fermeté, comme la répression et la prévention. Prévenir la violence au lieu de la subir n’est pas seulement ?uvre de spécialiste, mais exige l’effort de tous. C’est en effet un devoir civique auquel nul citoyen conscient, nul parent, nul professeur, nul éducateur ne peut se soustraire sans faillir. La violence menace aujourd’hui notre sport, notre société, nos quartiers et les met en péril, car elle risque de devenir le ferment de leur désagrégation.

Amédine SY - Youssouph BADJI & Dié BA(Stagiaire).
Source Le Populaire

_________________
Je ne sais pas grande chose, mais le peu que je sache je le partage


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 5 Fév - 22:00 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lycée Libre Index du Forum -> LE CYCLE SECONDAIRE: LE LYCEE -> Deuxième Année Secondaire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com